mardi 28 mai 2013

Le casse-tête du prénom



       Les personnages de romans ont ceci de particulier, que leurs auteurs, Grand Sachem de leur vie sans qu’ils s’en doutent, connaissent tout de leur destinée, ou presque. En ce qui me concerne, je tente toujours de cerner du départ les grandes lignes de leurs personnalités, même si celles-ci sont amenées à évoluer. Néanmoins, cela ne me met pas à l’abri de la redoutable épreuve qui me permettra de mieux les définir.

       Quel auteur n’a pas été un jour confronté à ce problème. Trouver le prénom qui correspond le mieux au personnage qu'il imagine. A priori, ça a l'air simple. Il existe tant de prénoms disponibles, sans compter ceux que l'on peut encore inventer. Eh bien essayez de vous y coller avec la petite muse que je me coltine sur l'épaule, et vous allez comprendre le souci. Ce diablotin est d’une rare exigence dans ce domaine.

       Pour elle, un prénom doit d’abord correspondre à une personnalité. Il faut parfois qu’il ait une signification bien précise, ou qu’il se rapporte à un élément de la vie du héros. Autre paramètre, il doit quelque fois cadrer avec une époque, voire une caste. Il doit également demeurer prononçable, et si possible éviter de donner lieu à des jeux de mots involontaires. Et surtout, n’oublions pas un critère plus subjectif mais d'une importance capitale, il doit plaire à l’auteur que je suis ^^.

       Vous commencez à me suivre ?... Entrons dans les détails, que vous compreniez mieux.

       Dernière prise de tête en date, trouver un prénom féminin pour ma nouvelle héroïne. Elle vit au XVIIème siècle, dans la belle campagne bourbonnaise. Partagée entre des origines catholiques et huguenotes, elle fait partie de la paysannerie, bien qu’une partie de sa famille possedât autrefois une certaine fortune. Au début, je ne me suis pas trop inquiétée. J’ai l’habitude de naviguer dans le domaine historique que diable ! Sauf que si je voulais cadrer avec la période et la classe sociale où évoluait cette demoiselle, le choix qui s’offrait à moi s'étriquait comme peau de chagrin. 

       Il me fallait un prénom qui sorte un peu de l’ordinaire. Foin donc des Marie et des Jeanne, très courants au XVIIème siècle. Qui sonne bien, d’où exit pour mes oreilles des Bertrade ou autres Ysabeau. Qui ne soit pas de nouveau à la mode à notre époque, et là, adieu Gaëlle qui est pourtant un prénom que j’adore. Qui me plaise vraiment, donc Madgeleine et Hortense, au-revoir aussi. Et dernier élément, et non des moindres, qui me permette de jouer ensuite avec un surnom. J’ai fini par en découvrir un, charmant, après avoir épluché un certain nombre d’états civils — oui, la vie d’auteur va parfois se nicher dans des endroits inattendus ^^ —  mais j’y ai tout de même passé toute la journée. 

       La Petite Fée de Noël, ma précédente héroïne, ne m’avait pas demandé tant de recherches. Mais elle m’avait tout de même obligée à trouver un prénom en accord avec sa fonction. Et allez trouver un nom de fée qui correspond aux pouvoirs de la dame. Voilà qui a immédiatement considérablement réduit le champ des possibilités qui s’offraient à moi. Sans compter que cette héroïne-là, elle en a deux, en plus, de prénoms !

       Et que dire de mon prochain texte à paraître, La colline de l’oubli. Prénommer John mon personnage principal s’est tout de suite imposé. Parfois, ma petite muse me sort ce genre d’évidence, et j’aime bien ^^. Pour la partie indienne, le problème était plus délicat. Je rentrais en plein dans le cadre où un prénom veut vraiment dire quelque chose et n’est pas donné au hasard. En plus l’histoire se passe chez les Sioux, et il était hors de question que je pioche une dénomination chez les Algonquins ou les Mohicans. Vous me direz, qui allait s’en apercevoir ? Et bien déjà moi. Je chipote beaucoup sur ce genre de détails ^^.

       On dit que les yeux sont les miroirs de l’âme. Je crois pour ma part que les prénoms donnent des clés sur les personnalités, et j’aime en jouer avec les personnages dont je tisse les vies.




      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire